Le DPE évolue : quels changements pour le locataire ?
Actualité

Le DPE évolue : quels changements pour le locataire ?

Location 29 juin 2021
Le DPE évolue : quels changements pour le locataire ?

Pourquoi revoir les diagnostics de performance énergétiques ?

Il s’agit avant tout de simplifier la méthode de calcul, et aussi la fiabilité de celui-ci

Une nouvelle méthode de calcul

 La méthode de calcul de la consommation énergétique sur factures est abandonnée au profit d’une nouvelle méthode de calcul unique et transposable sur tous les types de logements. Le DPE s’appuie désormais uniquement sur les caractéristiques physiques du logement comme le bâti, la qualité de l’isolation, le type de fenêtres ou le système de chauffage ainsi que de nouveaux critères pour affiner le calcul de la performance du bâtiment. A partir du 1er juillet 2021, les indicateurs du DPE seront calculés en fonction de deux facteurs :

  • La consommation d’énergie primaire
  • Les émissions de gaz à effet de serre.

L’étiquette du logement sera déterminée selon un nouveau baréme

Classe énergétique        

Consommation énergétique

Emission

A

Moins de 70 kWh/m²/an

6 kg CO2/m²/an

B

70 à 110 kWh/m²/an

6 à 11 kg CO2/m²/an

C

110 à 180 kWh/m²/an

11 à 30 kg CO2/m²/an

D

180 à 250 kWh/m²/an 

30 à 50 kg CO2/m²/an

E

250 à 330 kWh/m²/an

50 à 70 kg CO2/m²/an

F

330 à 420 kWh/m²/an

70 à 100 kg CO2/m²/an

G

330 à 420 kWh/m²/an

plus de 100 kg CO2/m²/an

 

Pour les copropriétés, il sera possible de produire un DPE à l’échelle de l’immeuble, pouvant servir de diagnostic au logement ou réaliser un DPE individuel au logement pour mettre en avant des améliorations énergétiques des parties privatives.

Un DPE repensé et plus lisible

Le DPE devient plus clair avec une nouvelle page de garde qui proposera une synthèse des informations les plus importantes et conservera l’étiquette traduisant la performance énergétique telle que les Français la connaissent déjà. Afin de gagner en transparence, l’estimation du montant moyen des factures énergétiques du logement sera mise en avant de manière plus visible et plus simple.

Ces trois éléments (étiquette énergie, étiquette climat et estimation de la facture) deviendront obligatoires sur les annonces immobilières à compter du 1er janvier 2022 (disposition de la loi énergie climat de 2019).

Il contiendra des informations supplémentaires, par exemple sur le confort d’été, la qualité de ventilation, la qualité de l’isolation ou même la répartition des déperditions thermiques dans le logement

4 raisons de choisir Billon Immobilier
  • Un traitement rapide de vos questions et dépôts de dossier

  • Suivez vos dossiers en temps réel...

  • 230 collaborateurs expérimentés et spécialistes de leur secteur à votre service

  • + de 60 000 logements gérés sur l'ensemble du territoire