Actualité

Déclaration foncier 2021 : qu’est-ce qui change dans la déclaration ?

Gestion locative 14 avril 2021
Déclaration foncier 2021 : qu’est-ce qui change dans la déclaration ?

Au lendemain de la mise en place du prélèvement à la source en janvier 2019, le ministère des finances a mis en place une « année blanche ». Considérée comme une période de transition entre les deux méthodes d’imposition, lors de l’année blanche aucun impôt n’a été prélevé.

Deux ans après la mise en place, les modalités d’impositions des propriétaires bailleurs ne sont toujours pas revenues « à la normale »

2020 un fonctionnement alourdi par l’année blanche

Alors que les charges courantes de la copropriété sont déduites à 100% des impôts au titre de charges récurrentes, de nouvelles modalités de déduction des travaux sont utilisées :

  • Sur les revenus 2019, le propriétaire pouvait déduire 100% des travaux urgents du bien lié à la remise en état par exemple. La notion d’urgence était appréciée par le gestionnaire qui estimait si les travaux étaient liés ou non à la conservation du patrimoine immobilier face à un risque : travaux pilotables (non urgents) ; travaux non pilotables (urgents)
  • Et 50% de la moyenne des travaux 2019 et 2018 pour les travaux non urgents. Les travaux non urgents étant étaient identifiés comme pouvant être d’être pilotable avec un planning prévisionnel.
    En réintégrant les travaux des années précédentes, les propriétaires réalisaient alors une réduction d’impôts dans le cadre d’un déficit foncier.

2021 Réintégration des travaux de copropriété 2019 à hauteur de 50%

Cette année, le fisc émet de nouvelles consignes et reviens à une gestion des travaux « traditionnelle » avec l’abandon de la notion de travaux urgents ou pilotables

En 2021, le propriétaire pourra donc déduire 100% de tous les travaux réalisés en 2020 : (risque de confusion avec les charges récupérables), amélioration, réparation … etc (hors charges copropriétés).

Si le bien est en copropriété, le propriétaire bailleur peut aussi déduire 100% des travaux de copropriété de l’année 2020.

En revanche, 50% des travaux de la copropriété de 2019 est sont à réintégrer sur une ligne spécifique de la déclaration de revenus (230 bis) et seront considérés comme des recettes.

Ce dispositif reste cependant intéressant pour les travaux d’embellissements de biens locatifs comme par exemple l’installation d’une cuisine équipée.

4 raisons de choisir Billon Immobilier
  • Un traitement rapide de vos questions et dépôts de dossier

  • Suivez vos dossiers en temps réel...

  • 230 collaborateurs expérimentés et spécialistes de leur secteur à votre service

  • + de 60 000 logements gérés sur l'ensemble du territoire